top of page
Rechercher

Notre vision du rebranding chez Urbisport ®️


Que ce soit le logo des Jeux Olympiques, ou plus récemment les logos de clubs de football comme la Juventus de Turin, le rebranding dans le milieu du sport suscite de vives réactions souvent opposées.

En tête du classement des reproches adressés : le non-respect d’éléments historiques et traditionnels, les codes identitaires auxquels sont attachés les supporters.

Mais alors, quels sont les bénéfices à moderniser son image ? Et comment bien réaliser les changements ?


Le saviez-vous ? Le rebranding consiste à redéfinir des éléments d’identité comme son logo, ses couleurs, sa charte graphique, etc… L’idée est de retravailler la perception qu'auront les supporters et vos consommateurs sur la marque. Le rebranding est souvent utilisé pour dépoussiérer son image de marque, à mi-chemin entre l’histoire du club et modernité. En effet, une image de marque qui ne change pas permet d’être plus facilement identifié, mais peut avoir du mal à se renouveler et renvoyer une image vieillissante. En revanche, un rebranding trop moderne peut faire perdre des clients fidèles, qui ne s’identifient plus dans la nouvelle identité.



L’une des techniques la plus courante pour rajeunir son image est de réaliser un logo minimaliste appelé flat design. Le flat design, qui signifie design plat en français, est un logo le plus simple possible. Par opposition à un design réaliste et détaillé, le flat élimine les éléments jugés décoratifs ou superflus comme les détails, les ombres ou encore les effets 3D…



La construction d’un nouveau logo comme image de marque reste l’enjeu primordial pour chaque entité sportive. Et les opérations de marketing qui en découlent ne doivent en aucun cas s’écarter de cette vision stratégique, elles doivent nourrir le positionnement du club et favoriser sa différenciation avec la concurrence. C’est un symbole fort qui occupe une place importante dans le développement de la marque. Il est considéré comme le trait d’union entre son histoire, ses valeurs, l’ADN du club, dans le but de renforcer le sentiment d’appartenance.


Prenons un exemple concret dans le milieu sportif avec le Football Club des Girondins de Bordeaux qui a reçu un accueil plus que mitigé pour son rebranding. À ce sujet, la raison de l’échec est simple : le client final n’est pas le supporter, mais au contraire des investisseurs et les sponsors. Le football, mais principalement le sport est devenu un business. Et le rebranding de ces clubs est semblable au rebranding des entreprises avec des logos tournés vers le côté commercial, parfois au détriment de l’histoire sportive du club.


Par ailleurs, nous pouvons évoquer l’exemple de l'ATP Tour, le principal circuit international de tennis masculin. L’ATP à réaliser un rebranding avec un nouveau logo début 2019. Cette nouvelle identité a donné un renouveau à l’image de marque qui a été immédiatement compris et adopté par les cibles.




🧐 L’avis Urbisport :

Urbipour / Urbicontre ?



Le ➖ : Un rebranding mal pensé, qui ne tient pas compte de l’identité du club, et des intérêts de toutes ses parties prenantes (partenaires, fans…)


Le ➕ : Une stratégie de redéfinition de son identité visuelle, parfois nécessaire pour aller de l’avant et séduire de nouvelles cibles, en incarnant un nouveau projet

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page